Archives par étiquette : rôle des intellectuels

Compte rendu. Dominique Schnapper, La République aux 100 cultures

La République aux 100 cultures réunit un ensemble d’articles, parus entre 2006 et 2015, dans lesquels la sociologue Dominique Schnapper analyse les fondements et le fonctionnement du « modèle républicain », lequel désigne « l’intégration, au sens actif ou historique du terme, autour d’un projet politique, né des valeurs incarnées par la Révolution et fondé sur le principe et, jusqu’à un certain point, sur la pratique de la citoyenneté individuelle » (p. 10). Continuer la lecture

Victor Hugo et « l’œil de l’État laïque »

hugo-rocher-des-proscritsAvec Lamartine et Chateaubriand, Victor Hugo occupe une place résolument singulière parmi les grandes figures intellectuelles puisqu’il fut autant écrivain qu’homme politique et ce, sans demi-mesure. Son engagement n’est pas restreint au seul domaine de l’art, il est au service de toutes les arènes et de toutes les questions à même d’asseoir progressisme et principes républicains. Aussi en tant que pair de France (1845-1848), député (1848-1851, 1871-1876) et sénateur (1876-1885) défend-il le suffrage universel, l’enseignement laïque, les droits des femmes et l’abolition de la peine de mort. Continuer la lecture

Étonnants voyageurs 2016. La voix des écrivains et des artistes : « Une boussole, dans ce tumulte »

L’intellectuel et le débat public

Outre le fait que la richesse, la qualité et l’originalité de sa programmation de films et de conférences ouvrent un vaste champ de réflexion, qui correspond par ailleurs à d’incontestables attentes, en témoigne l’extraordinaire affluence de festivaliers, l’édition 2016 d’Étonnants Voyageurs offre l’occasion de s’interroger sur les relations actuelles entre littérature et sciences sociales. La journée du dimanche 15 mai l’illustre avec générosité. Non sans courage et acuité, l’équipe du festival s’est en effet saisi d’une actualité encore brûlante : la tribune[1] que des chercheurs ont publiée dans Le Monde en février dernier, dans laquelle ils s’attaquent à l’article de Kamel Daoud intitulé « Cologne, lieu de fantasmes »[2]. Continuer la lecture