Archives mensuelles : avril 2015

Comment commencer ?

Ce projet de Carnet de recherche de la plateforme Hypothèses est centré sur la notion de transmission et sur ses enjeux actuels du point de vue des arts et de la littérature. Interroger la dimension critique de l’expérience de transmission permet ainsi de créer un point de rencontre entre les arts, la littérature et les sciences humaines et sociales. Intense ou discrète, furtive ou revendiquée, immédiate ou différée, niée ou recherchée, l’expérience de la transmission n’est pas réductible à un binôme figé qui baliserait un unique trajet, celui, linéaire et hiérarchique, d’une génération, d’un individu ou d’une langue, à l’autre. Si elle est parfois restreinte aux notions de tradition, de conservation ou de pédagogie, la transmission n’en est pas moins liée à un vaste champ de significations ; certaines œuvres, certains axes de recherche privilégient ainsi la dimension inventive et subjective de l’expérience de transmission tout en soulignant sa portée universelle et humaniste. Si le fait de transmettre implique, en effet, un lieu de passage singulier (par exemple entre histoire et mémoire), il n’exclut pas, néanmoins, à d’autres endroits, des blocages sociaux et culturels. Distincte de l’héritage, la transmission s’offre autant comme une source de créations, d’imaginaires et de transformations qu’elle implique des contraintes sociales et culturelles. Nombreux alors sont les chemins et cheminements qui illustrent ces tensions. Il sera par exemple question de transmission indirecte des savoirs : quand, pour transmettre, il convient de déjouer les formes et codes attendus de la transmission. On discutera également des enjeux de la transmission d’une langue à l’autre : comment traduire la transmission ? Le Carnet de recherche Comment commencer? souhaite ainsi traiter la question de la transmission en associant précision des notions et multiplicité des approches, tout en insistant sur la dimension humaniste inhérente à toute expérience de transmission.