Deuxième Conférence internationale sur la sécurité des écoles, 28-29 mars 2017

Après Oslo en 2015, c’est au tour de la ville de Buenos Aires d’accueillir la Conférence sur la sécurité des écoles. Elle s’y tiendra les 28 et 29 mars 2017. La France et le Canada viennent de rallier la Déclaration sur la sécurité dans les écoles, rejoignant ainsi 57 autres pays qui s’engagent notamment à lutter contre le détournement des écoles et des universités par les armées, dans le monde. Cette Déclaration donne un état des lieux des objectifs visés par les attaques contre les établissements d’enseignement et des effets qui en découlent   :

Les attaques contre l’éducation comprennent les actes de violence contre les établissements d’enseignement, les étudiants et le personnel enseignant. Les attaques, ainsi que les menaces d’attaque, peuvent causer des préjudices graves et durables aux individus et aux sociétés. L’accès à l’éducation peut être compromis, le fonctionnement des établissements d’enseignement peut être entravé, ou bien les enseignants et les élèves peuvent rester chez eux, craignant pour leur sécurité. Les attaques contre les écoles et les universités ont été utilisées pour promouvoir l’intolérance et l’exclusion – pour favoriser la discrimination fondée sur le sexe, en empêchant par exemple l’éducation des filles, pour perpétuer les conflits entre certaines communautés, pour limiter la diversité culturelle et pour refuser la liberté académique ou le droit d’association.

 

En savoir plus :

Site de Human Right Watch : https://www.hrw.org/fr/news/2017/02/21/la-france-et-le-canada-sont-les-58eme-et-59eme-pays-approuver-la-declaration-sur-la

Déclaration sur la sécurité dans les écoles (Global Coalition to Protect Education from Attack) : http://www.protectingeducation.org/sites/default/files/documents/fr_safe_schools_declaration.pdf

Unesco : http://fr.unesco.org/themes/education-situations-urgence